/ Investir dans le neuf et réduire ses impôts

Entre dispositifs de défiscalisation et avantages fiscaux, investir dans le neuf permet de réaliser des économies d’impôt substantielles. Tour d’horizon.
 

/ Profiter d’une fiscalité attractive avec l’investissement locatif

Afin de dynamiser le marché immobilier dans les territoires souffrant d’un déficit de logements, l’État français a créé des dispositifs de défiscalisation immobilière. Par le biais d’incitations fiscales, il oriente les investissements privés afin de développer le parc locatif dans des zones où l’offre immobilière demeure trop faible.

Pour le contribuable, la défiscalisation immobilière représente une véritable opportunité de réduire ses impôts. Le principe est simple : vous achetez un logement afin de le louer pendant une période donnée. Sous réserve de respecter les conditions propres à chaque dispositif, vous bénéficiez de nombreux avantages :

  • des réductions d’impôt sur le revenu ;

  • une amélioration de la rentabilité de vos projets d’investissement locatif ;

  • la constitution d’un patrimoine de qualité – vous pouvez revendre votre bien ou continuer à le mettre en location au terme de la période de défiscalisation.

/ Les nombreux dispositifs de défiscalisation immobilière

Selon votre profil d’investisseur et la nature de votre projet, plusieurs solutions de défiscalisation existent en matière d’investissement locatif dans l’immobilier neuf :

  • Loi Pinel : si vous achetez un logement neuf et le louez pendant au moins 6, 9 ou 12 ans, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 12 %, 18 % ou 21 % du montant HT du bien. Cette réduction d’impôts est soumise à plusieurs conditions : ressources du locataire, montant de l’investissement, zone géographique, etc.

  • Loi Censi-Bouvard : elle concerne la location meublée de logements neufs intégrés à des résidences de services (résidences étudiantes, résidences pour personnes âgées ou handicapées…). En louant pendant une durée de 9 ans minimum, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 11 % du prix de revient HT tout en récupérant la TVA sur le montant de l’investissement.

  • Statuts de loueur en meublé non professionnel (LMNP) et de loueur en meublé professionnel (LMP) : ils concernent les particuliers souhaitant investir dans le neuf pour mettre leurs logements en location. Selon le montant de revenus générés, l’inscription à l’un ou l’autre de ces statuts offre des avantages fiscaux : réduction d’impôts, récupération de TVA…

N’hésitez pas à consulter notre page dédiée pour en savoir plus.

Notez bien
Tous les dispositifs de défiscalisation sont soumis à des critères d’attribution stricts. Le non-respect de vos engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales.

Bon à savoir
Certains dispositifs de défiscalisation immobilière tels que la loi Pinel n’intègrent pas de report de la réduction d’impôt. Dans ce cas, il n’est pas utile de défiscaliser plus que l’impôt dont vous vous acquittez.

 

/ La réduction de vos impôts sur les loyers perçus

Les revenus locatifs sont imposables au titre de l’impôt sur le revenu et doivent, en ce sens, être déclarés. Selon le statut que vous choisissez, certains frais peuvent être déduits de votre base imposable :

  • les frais de réparation, d’entretien et d’amélioration du bien ;

  • les primes d’assurance ;

  • les intérêts d’emprunt ;

  • les provisions pour charges de copropriété ;

  • les frais de gestion (rémunération des concierges, frais de gérance, frais de procédure…).

pictogramme d'un article

SIMULEZ VOTRE

INVESTISSEMENT

image pinel

CALCULEZ VOTRE

FINANCEMENT IMMOBILIER

image calcul

CALCULEZ VOTRE

PRÊT À TAUX ZÉRO

image PTZ